Créer un site internet

Le jour où... Mika Salo a dû renoncer à la seule victoire de sa carrière

Mika Salo, né le 30 novembre 1966, est un pilote finlandais, ayant pris part à cent-dix courses, obtenant deux podiums et raflant trente-trois points.

Nous sommes le 1er août 1999 sur le circuit d’Hockenheim, en Allemagne. Schumacher forfait depuis deux courses, la lutte pour le titre concerne désormais principalement Häkkinen sur McLaren, et Irvine, coéquipier de l’allemand chez Ferrari. Pourtant, c’est avec le remplaçant de Schumacher, le Finlandais Mika Salo, que nous allons vivre cette course.

Il s’avère en effet que ce jour est probablement le plus triste de la carrière de Salo… Décevant pour sa première course avec la Scuderia huit jours plus tôt en Autriche (neuvième), Salo se sait attendu. Il s’illustre dès le samedi en réalisant le quatrième temps, juste devant son coéquipier Irvine, et derrière les deux McLaren et la Jordan de Frentzen. Il prend ensuite un excellent départ, gagnant deux places, et se retrouve second, derrière Häkkinen et sous la pression de Coulthard. La McLaren du Britannique est plus rapide, mais le Finlandais fait front et résiste, tant et si bien qu’au neuvième tour, Coulthard s’impatiente et arrache un élément de son aileron, le contraignant à anticiper son arrêt ; on ne reverra plus l’Écossais en tête de la course.
Tranquille second, le Finlandais continue alors son bonhomme de chemin, assez loin de son compatriote, mais guère menacé par Frentzen, cinq secondes derrière. Au vingt-troisième tour, il accomplit son unique arrêt, et ressort second, devançant cette fois-ci Irvine, débarrassé aux stands de Frentzen. Au vingt-quatrième tour, le leader ravitaille à son tour, mais perd près de quinze secondes. Salo passe alors en tête, et mène un grand-prix, pour la première fois de sa carrière ! Hélas, Salo est là pour aider Irvine au championnat et, un tour plus tard, il s’écarte, laissant le commandement de la course à l’Irlandais.

salo-irvine-1999.jpgIl termine ainsi second, ce qui est son meilleur résultat en F1 mais, à voir sa tête sur le podium, les regrets sont énormes pour le Finlandais…

Bien qu’il ait disputé quatre courses supplémentaires avec Ferrari, Salo n’aura jamais plus la possibilité de remporter un grand prix, se contentant d’une troisième place en Italie.

Le classement de la course

        Grille Tours Retard Points
1 E. Irvine Ferrari 5 45 1:21:58.594 10
2 M. Salo Ferrari 4 45 +1.0 6
3 H.-H. Frentzen Jordan 2 45 +5.2 4
4 R. Schumacher Williams 11 45 +12.8 3
5 D. Coulthard McLaren 3 45 +16.8 2
6 O. Panis Prost 7 45 +29.9 1
7 A. Wurz Benetton 13 45 +33.3  
8 J. Alesi Sauber 21 45 +71.3  
9 M. Géné Minardi 15 45 +108.3  
10 L. Badoer Minardi 19 44 +1 tour  
11* J. Herbert Stewart 17 40 +5 tours  
Abd. P. de la Rosa Arrows 20 37    
Abd. M. Häkkinen McLaren 1 25    
Abd. A. Zanardi Williams 14 21    
Abd. R. Zonta BAR 18 20    
Abd. T. Takagi Arrows 22 15    
Abd. D. Hill Jordan 8 13    
Abd. J. Trulli Prost 9 10    
Abd. G. Fisichella Benetton 10 7    
Abd. R. Barrichello Stewart 6 6    
Abd. J. Villeneuve BAR 12 0    
Abd. P. Diniz Sauber 16 0    

MTC : David Coulthard (McLaren) : 1:45.270 (Tour 43)

* Pilote classé bien que n'ayant pas franchi la ligne d'arrivée

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×