Créer un site internet

Le jour où... Luca Badoer a raté les seuls points de sa carrière

Luca Badoer, né le 25 janvier 1971, est un pilote italien, qui a pris part à cinquante et un grands prix, et a inscrit … zéro point !

En ce 26 septembre 1999, le ciel est couvert sur le circuit du Nürburgring où se déroule le Grand Prix d’Europe, antépénultième manche de la saison. Tous les regards convergent vers la lutte au sommet que se livrent Irvine et Hakkinen, leaders ex-æquo du championnat du monde. Pourtant, c’est en queue de peloton que nous allons vivre cette course.

agp-99-badoer-minardi.jpg

En effet, ce jour là, Luca Badoer, habitué des fonds de grille, a failli atteindre le Graal : une place dans les points ! Qualifié dix-neuvième, le pilote italien profite de l’accrochage du premier virage pour remonter dix-septième. Ensuite, commence une course d’attente : il n’a qu’un ravitaillement à effectuer, et sa voiture étant le plus lente du plateau, il n’a aucun dépassement à prévoir.
Pourtant, au vingtième tour, des gouttes de pluie font leur apparition. Quand certains leaders, tel Häkkinen, rentrent aux stands en précipitation pour changer de pneus, Badoer, lui, reste en piste. Et il a bien raison, car l’averse cesse presque aussitôt, et nombreux sont ceux en difficulté avec leurs pneus : il dépasse ainsi Häkkinen et Panis, entre autres. Ensuite, au gré des nombreux abandons, le pilote italien remonte.
Il entre dans les points au trente-huitième tour, avec l’abandon de Coulthard. Puis passe, en deux tours, quatrième, grâce à l’abandon de Fisichella et la crevaison de Ralf Schumacher. Il reste dix-huit tours à parcourir et la Minardi possède quinze secondes d’avance sur la Williams de Schumacher et plus de trente secondes sur la BAR de Villeneuve. Autant dire que même en étant prudent, ce sont au moins les deux points de la cinquième place qui lui tendent les bras. Hélas, au cinquante-troisième tour, un nuage de fumée s’échappe de son moteur Ford. Sa boîte de vitesse est cassée, le pilote italien doit ranger sa Minardi sur le bas côté, à l’entrée des stands. Inconsolable, il pleure toutes les larmes de son corps, accroupi à côté de sa voiture, puis sur le chemin des stands.

badoer.jpeg

Jamais plus le pilote italien ne sera en mesure d’inscrire des points, bien qu’il ait pris part, dix ans plus tard, à deux grands prix, à bord d’une Ferrari, pour deux dernières places.

La vidéo de l'abandon de Luca Badoer


Le classement de la course

        Grille Tours Retard Points
1 J. Herbert Stewart 14 66 1:41:54.314 10
2 J. Trulli Prost 10 66 +22.6 6
3 R. Barrichello Stewart 15 66 +22.9 4
4 R. Schumacher Williams 4 66 +33.5 3
5 M. Häkkinen McLaren 3 66 +63.0 2
6 M. Géné Minardi 20 66 +65.2 1
7 E. Irvine Ferrari 9 66 +66.7  
8 R. Zonta BAR 17 65 +1 tour  
9 O. Panis Prost 5 65 +1 tour  
10 J. Villeneuve BAR 8 61 +5 tours  
Abd. L. Badoer Minardi 19 53    
Abd. P. de la Rosa Arrows 22 52    
Abd. G. Fisichella Benetton 6 48    
Abd. M. Salo Ferrari 12 44    
Abd. T. Takagi Arrows 21 42    
Abd. D. Coulthard McLaren 2 37    
Abd. J. Alesi Sauber 16 35    
Abd. H.-H. Frentzen Jordan 1 32    
Abd. A. Zanardi Williams 18 10    
Abd. D. Hill Jordan 7 0    
Abd. A. Wurz Benetton 11 0    
Abd. P. Diniz Sauber 13 0    

MTC : Mika Häkkinen (McLaren) : 1:21.282 (Tour 64)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site