Créer un site internet

Le jour où... Deux kilomètres ont empêché Damon Hill de faire gagner une Arrows

Damon Hill est un pilote anglais, né le 17 septembre 1960. De 1992 à 1999, il a pris le départ de cent-quinze courses, en remportant vingt-deux, et étant sacré champion du monde en 1996.

Le 10 août 1997, sur le circuit du Hungaroring, eut lieu le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison. Les deux adversaires au championnat, Schumacher et Villeneuve, occupaient la première ligne. Derrière eux, l’étonnant Damon Hill, sur sa modeste Arrows. Le champion en titre connaissait une saison très difficile sur une voiture médiocre : il n’avait ainsi pris qu’un seul point sur les dix premiers grands-prix de la saison. Mais sur le tourniquet hongrois, ses pneus Bridgestone firent des merveilles et Hill se qualifia donc brillamment troisième, caressant l’espoir de titiller les deux favoris.

Et ses désirs devinrent réalité : placé sur la partie sale de la piste, Villeneuve manqua son envol et Hill en profita pour récupérer la seconde position, malgré la menace d’Irvine, sur l’autre Ferrari. Mieux encore, il semblait alors capable de prendre l’avantage sur Schumacher, puisqu’il améliora régulièrement le record du tour. Ainsi, au cinquième tour, l’Arrows fut dans le sillage de la Ferrari. Mais les dépassements sont rares en Hongrie, pour ne pas dire impossibles... Ralenti par l’Allemand, visiblement en difficulté, Hill vit alors revenir Häkkinen, Villeneuve et Frentzen. Sentant la menace se préciser, à l’entame du dixième tour, il se jeta à la corde au bout de la ligne droite, et prit le commandement de la course ! Une fois devant, l’anglais s’envola : plus de deux secondes de moins au tour que Schumacher. L’Allemand ravitailla finalement au quatorzième tour, et c’est Villeneuve qui devint le nouveau dauphin de Damon Hill, suivi par son équipier Frentzen. Libérées de Schumacher, les Williams commencèrent alors à revenir sur l’homme de tête. Ses pneus faiblissant, Hill s’arrêta au vingt-cinquième tour, et ressortit second, derrière Frentzen qui, visiblement, avait un arrêt de moins que lui à accomplir… Seulement, le pilote Williams avait la poisse depuis trois courses, et il vit son moteur rendre l’âme dès le vingt-neuvième tour. Hill récupéra alors la tête de la course, avec dix secondes d’avance sur Jacques Villeneuve. L’anglais profita de la lutte entre Villeneuve et la McLaren de Coulthard pour augmenter, petit à petit, son avance : il comptait ainsi vingt et une secondes d’avance au quarante-quatrième tour.

hill.jpg

Sept tours plus tard, seconds ravitaillements : tout se passe à merveille, et Hill possédait désormais une trentaine de secondes d’avance. Mais, alors qu’il avait trente-cinq secondes d’avance, il fut victime, à deux tours du but, d’un incroyable problème de sa boîte de vitesse : il perdit consécutivement les sixième, cinquième, quatrième et troisième rapports ! Au ralenti, Damon Hill ne put rien faire pour éviter le retour de Villeneuve, qui le dépassa à moins de deux kilomètres de l’arrivée, l’Anglais se contentant de la seconde place, ce qui reste le dernier podium en F1 d’une Arrows.

Hill ne prendra plus un point de l’année et quittera Arrows à la fin de la saison, pour rejoindre Jordan, où il remportera en 1998 son ultime victoire, en Belgique, avant de mettre un terme à sa carrière à l’issue de l’année 1999.

Le classement de la course

        Grille Tours Retard Points
1 J. Villeneuve Williams 2 77 1:45:47.149 10
2 D. Hill Arrows 3 77 +9.1 6
3 J. Herbert Sauber 10 77 +20.4 4
4 M. Schumacher Ferrari 1 77 +30.5 3
5 R. Schumacher Jordan 14 77 +30.7 2
6 S. Nakano Prost 16 77 +41.5 1
7 J. Trulli Prost 12 77 +75.6  
8 G. Berger Benetton 7 77 +76.4  
9 E. Irvine Ferrari 5 76 +1 tour  
10 U. Katayama Minardi 20 76 +1 tour  
11 J. Alesi Benetton 9 76 +1 tour  
12 T. Marques Minardi 22 75 +2 tours  
13 M. Salo Tyrrell 21 75 +2 tours  
Abd. D. Coulthard McLaren 8 65    
Abd. J. Verstappen Tyrrell 18 61    
Abd. P. Diniz Arrows 19 53    
Abd. G. Fisichella Jordan 13 42    
Abd. H.-H. Frentzen Williams 6 29    
Abd. R. Barrichello Stewart 11 29    
Abd. M. Häkkinen McLaren 4 12    
Abd. G. Morbidelli Sauber 15 7    
Abd. J. Magnussen Stewart 17 5    

MTC : Heinz-Harald Frentzen (Williams) : 1:18.372 (Tour 25)

Commentaires (2)

1. adc 19/06/2012

annecdote tres interressante; il me semblait en effet que D<; Hill avait quitté la F1 comme pilote Williams; je ne me souvenais plus qu'il était passsé chez Arrow et Jordan.

Guillotin Louis

Guillotin Louis Le 19/06/2012

Il a quand même remporté un GP chez Jordan, en Belgique, en 1998, qui fut d'ailleurs la première victoire d'une Jordan, et le dernier podium de Jean Alesi.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site