Créer un site internet

Le jour où... Jean Alesi a enfin gagné une course

Jean Alesi, né le 11 juin 1964, est un pilote français qui a pris part à deux cent un grands prix, en a remporté un, et a récolté deux cent quarante et un points.

Ce 11 juin 1995, au Canada, Jean Alesi fête ses trente-et-un ans. Qualifié cinquième, il espère la pluie sous laquelle sa Ferrari est très à l’aise (meilleur temps du warm up). Devant lui, Schumacher et Hill, les deux rivaux pour le titre de champion. Suivis par Coulthard, coéquipier de Hill, et Berger, sur l’autre Ferrari.

Après un départ qui eut pu être très laborieux, Alesi parvient finalement à conserver sa position face à Herbert. Au deuxième tour, alors qu’il tente un dépassement sur Berger, Coulthard, juste devant l’Autrichien, part à la faute. Alesi reste concentré, poursuit sa manœuvre, et se retrouve sur le podium. Il fait preuve d’opportunisme lorsqu’il profite d’une légère erreur de Hill derrière Katayama pour doubler l’Anglais et accéder à la seconde place. Mais Schumacher est loin, et le sera encore plus après les arrêts : environ vingt-cinq secondes. Dès lors, Alesi, malheureux au cours des deux dernières courses alors qu’il occupait la deuxième place derrière Schumacher, se contente d’assurer sa position. D’autant plus que l’essence pourrait venir à manquer : le réservoir de la Ferrari ne semble contenir que trente-quatre tours et demi, au vu de la mésaventure arrivée à Berger. Or, Alesi s’étant arrêté au trente-quatrième tour, il doit en faire trente-cinq…

Mais au cinquante-huitième tour, tout bascule : Schumacher, victime d’un problème, doit changer de volant et perd un temps précieux ; il reste onze tours et Alesi prend la tête ! Son chat noir l’aurait-il enfin abandonné ? Il a beau disposer de plus de vingt secondes d’avance sur Barrichello, il garde le rythme ; et ce, comme il l’avouera à l’arrivée, malgré les larmes de joie qui lui masquent la visibilité !  Et à l’issue des soixante-neuf tours, Jean Alesi remporte, enfin, son premier grand-prix. Alors, me direz-vous, et l’essence ? Hé bien, il n’en restait même plus assez pour finir le tour d’honneur et c’est donc sur le châssis du champion du monde, qui s’est arrêté pour le prendre en stop, que Jean Alesi a pu fêter sa première et dernière victoire en F1 ! Ce 11 juin 1995, Jean Alesi fêtait ses trente-et-un ans. Et nul ne doute que cet anniversaire reste comme un des plus beaux de sa vie !

1995-alesi-schumacher-canada-m.jpg

Malheureusement pour lui, Jean Alesi ne remportera plus jamais la moindre course, mais récoltera de nombreuses places d’honneur, pour un total de trente-deux podiums.

Le classement de la course

        Grille Tours Retard Points
1 J. Alesi Ferrari 5 68 1:44:54.171 10
2 R. Barrichello Jordan 9 68 +31.7 6
3 E. Irvine Jordan 8 68 +33.3 4
4 O. Panis Ligier 11 68 +36.5 3
5 M. Schumacher Benetton 1 68 +37.1 2
6 G. Morbidelli Footwork 13 67 +1 tour 1
7 M. Salo Tyrrell 15 67 +1 tour  
8 L. Badoer Minardi 19 67 +1 tour  
9 T. Inoue Footwork 22 66 +2 tours  
10* M. Brundle Ligier 14 61 +7 tours  
11* G. Berger Ferrari 4 61 +7 tours  
Abd. P. Martini Minardi 17 60    
Abd. R. Moreno Forti 23 54    
Abd. D. Hill Williams 2 50    
Abd. M. Blundell McLaren 10 47    
Abd. U. Katayama Tyrrell 16 42    
Abd. B. Gachot Pacific 20 36    
Abd. H.-H. Frentzen Sauber 12 26    
Abd. P. Diniz Forti 24 26    
Abd. J.-C. Boullion Sauber 18 19    
Abd. A. Montermini Pacific 21 5    
Abd. D. Coulthard Williams 3 1    
Abd. J. Herbert Benetton 6 0    
Abd. M. Hakkinen McLaren 7 0    

MTC : Michael Schumacher (Benetton) : 1:29.174 (Tour 67)

* Pilote classé bien que n'ayant pas franchi la ligne d'arrivée

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×