Créer un site internet

Le jour où... Jean Alesi a doublé Senna

Jean Alesi, né le 11 juin 1964, est un pilote français qui a pris part à deux-cent un grands-prix, en a remporté un, et a récolté deux-cent quarante et un points, avec trente-deux podiums, deux pole-positions et quatre meilleurs tours en course.

Nous sommes le 11 mars, date du premier grand prix de la saison 1990, à Phoenix. Tout le monde s’attend a une lutte entre les grands rivaux, Prost, tenant du titre et parti chez Ferrari, et Senna. Pourtant, c’est l’équipier de Senna, Gerhard Berger qui est en pole, le Brésilien n’étant que cinquième. Mais celui que nous allons suivre, c’est Jean Alesi, qui débute sa première saison complète.

Auteur d’un premier grand prix remarquable en France, en 1989, où il termine quatrième, Jean Alesi est propulsé comme titulaire chez Tyrrell en 1990. Il se met en évidence dès le premier week-end, en luttant pour la victoire toute la course avec Senna. Qualifié quatrième, Jean Alesi réalise un départ canon, ce qui deviendra sa spécialité, et se retrouve tout simplement… en tête au premier virage ! Dépassés, De Cesaris, Martini et Berger ! A l’issue du premier tour, il devance Berger, De Cesaris et Senna. Senna passe rapidement troisième, puis second après la sortie de piste de Berger. Alesi compte alors sept secondes d’avance sur le champion brésilien. Malheureusement, la Tyrrell ne peut rivaliser avec la McLaren et dès le vingt-troisième tour, Senna est revenu derrière Alesi. Pendant dix tours, Senna reste dans le sillage de l’Avignonnais, sans trouver l’ouverture, car ce-dernier ne commet aucune erreur.

alesi-senna.jpg

Mais au trente-troisième tour, ce qui devait arriver arriva : Senna passe. Seulement, Alesi, jeune pilote, déborde de culot et sait qu’il n’a rien à perdre. Alors quand Senna lui fait l’intérieur à droite, il lui rend la pareille au virage suivant, le doublant par la gauche. Mais pour qui se prend ce jeune inconnu qui ose résister de la sorte au grand Ayrton ?! Hélas, au tour suivant, au même endroit, Senna reprend l’avantage, et résiste au jeune français. Alesi n’aura plus d’opportunité de récupérer la première place, et se contente de la seconde, ce qui est tout de même son premier podium en F1 !

Les deux pilotes se retrouveront quelques courses plus tard à Monaco, pour le même résultat final. Quant à la première victoire d’Alesi, elle ne viendra que bien plus tard, en 1995.

Le classement de la course

        Grille Tours Retard Points
1 A. Senna McLaren 5 72 1:52:32.829 9
2 J. Alesi Tyrrell 4 72 +8.7 6
3 T. Boutsen Williams 9 72 +54.1 4
4 N. Piquet Benetton 6 72 +68.4 3
5 S. Modena Brabham 10 72 +69.5 2
6 S. Nakajima Tyrrell 11 71 +1 tour 1
7 P. Martini Minardi 2 71 +1 tour  
8 E. Bernard Lola 15 71 +1 tour  
9 R. Patrese Williams 12 71 +1 tour  
10 M. Alboreto Arrows 21 70 +2 tours  
11 A. Nannini Benetton 22 70 +2 tours  
12 B. Schneider Arrows 20 70 +2 tours  
13 R. Moreno Euro Brun 16 67 +5 tours  
14 M. Gugelmin Leyton House 25 66 +6 tours  
Abd. P. Barilla Minardi 14 54    
Abd. A. Suzuki Lola 18 53    
Abd. N. Mansell Ferrari 17 49    
Abd. G. Berger McLaren 1 44    
Abd. G. Foitek Brabham 23 39    
Abd. O. Grouillard Osella 8 39    
Abd. A. de Cesaris Dallara 3 25    
Abd. A. Prost Ferrari 7 21    
Abd. I. Capelli Leyton House 26 20    
Abd. D. Warwick Lotus 24 6    
Abd. N. Larini Ligier 13 4    
Abd. M. Donnelly Lotus 19 0    
DSQ P. Alliot Ligier        
NQ S. Johansson Onyx        
NQ G. Morbidelli Dallara        
NQ J. Järvilehto Onyx        
NPQ G. Tarquini AGS        
NPQ Y. Dalmas AGS        
NPQ C. Langes Euro Brun        
NPQ G. Brabham Life        
NPQ B. Gachot Coloni        

MTC : Gerhard Berger (McLaren) : 1:31.050 (Tour 34)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site