Créer un site internet

Le jour où... Pierre-Henry Raphanel s'est qualifié pour un grand-prix

Pierre-Henri Raphanel est un pilote français, né le 27 mai 1961, engagé en F1 en 1988 et 1989 mais n’ayant pris le départ que d’un seul grand prix, qu’il n’a pas terminé.

Principauté de Monaco, week-end des 6 et 7 mai 1989. Le dimanche aura lieu la troisième manche de la saison, qui devrait se résumer à un nouveau duel entre les deux grands favoris pour le titre, Senna et Prost, coéquipiers chez McLaren. Mais avant la course, il faut d’abord se qualifier. Et même, pour certains, se pré-qualifier, le vendredi dès 8h. C’est ce que Pierre-Henri Raphanel réussit à faire, pour la première fois de l’année. Il pourrait donc prendre part à la séance de qualifications, décomposée en deux parties d’une heure chacune, les vendredi et samedi après-midi. Les pilotes sont classés sur leur meilleur temps des deux séances confondues. Ainsi, la vingt-huitième place provisoire (sur vingt-neuf) de Raphanel au soir du vendredi ne fut pas encore synonyme d’élimination. Mais il lui faudrait gagner au moins deux places pour espérer se qualifier. Et avec sa voiture, une modeste Coloni-Ford, ce n’est pas gagné : son équipier n’est que vingt-septième, et donc lui aussi éliminé.

raphanel.jpg

Par conséquent, il sait que seul un exploit le samedi pourrait lui permettre de prendre le départ de la plus prestigieuse des courses. Et cet exploit, il le réalise : en fin de séance, il accomplit un tour en 1’27'011. Soit près de huit dixièmes de moins que le vingt-sixième, et plus de sept d’avance sur son équipier, qui réussit lui aussi à se qualifier ! A 14h, la séance se termine, et l’information est confirmée : Raphanel prendra bien part, le lendemain, au premier grand prix de sa carrière, en s’étant brillamment qualifié dix-huitième. Malheureusement, sa course ne sera pas aussi heureuse puisqu’il sera contraint à l’abandon dès le dix-neuvième tour, à cause d’un problème de boîte de vitesses.

Jamais plus, en treize tentatives, Pierre-Henri Raphanel ne parviendra à se qualifier. Mais il reste à ce jour le seul pilote de l’histoire à avoir accompli 100% de ses courses à Monaco !

Le classement final de la course

        Grille Tours Retard Points
1 A. Senna McLaren 1 77 1:53:33.251 9
2 A. Prost McLaren 2 77 +52.5 6
3 S. Modena Brabham 8 76 +1 tour 4
4 A. Caffi Dallara 9 75 +2 tours 3
5 M. Alboreto Tyrrell 12 75 +2 tours 2
6 M. Brundle Brabham 4 75 +2 tours 1
7 E. Cheever Arrows 20 75 +2 tours  
8 A. Nannini Benetton 15 74 +3 tours  
9 J. Palmer Tyrrell 23 74 +3 tours  
10 T. Boutsen Williams 3 74 +3 tours  
11 I. Capelli March 22 73 +4 tours  
12 R. Arnoux Ligier 21 73 +4 tours  
13 A. de Cesaris Dallara 10 73 +4 tours  
14 J. Herbert Benetton 24 73 +4 tours  
15 R. Patrese Williams 7 73 +4 tours  
Abd. L. Perez-Sala Minardi 26 48    
Abd. G. Tarquini AGS 13 46    
Abd. R. Moreno Coloni 25 44    
Abd. P. Alliot Lola 17 38    
Abd. M. Gugelmin March 14 36    
Abd. N. Piquet Lotus 19 32    
Abd. N. Mansell Ferrari 5 30    
Abd. P.-H. Raphanel Coloni 18 19    
Abd. O. Grouillard Ligier 16 4    
Abd. P. Martini Minardi 11 3    
Abd. D. Warwick Arrows 6 2    
NQ C. Danner Rial        
NQ Y. Dalmas Lola        
NQ S. Nakajima Lotus        
NPQ P. Ghinzani Osella        
NPQ S. Johansson Onyx        
NPQ N. Larini Osella        
NPQ B. Schneider Zakspeed        
NPQ B. Gachot Onyx        
NPQ G. Foitek Euro Brun        
NPQ V. Weidler Rial        
NPQ A. Suzuki Zakspeed        
NPQ J. Winckelhock AGS        

MTC : Alain Prost (McLaren) : 1:25.501 (Tour 59)

Commentaires (2)

1. alain 19/12/2011

pas tres clair: comment peut avoir 8 dixieme de moins que le 26eme et 7 sur son coéquipier qui est 27eme

Guillotin Louis

Guillotin Louis Le 20/12/2011

Parce que l'équipier était rentré lui aussi parmi les 26 premiers. J'espère que c'est plus clair désormais.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site