Le jour où... Alex Caffi a perdu son meilleur résultat en F1 à cause de son équipier

Alex Caffi est un pilote italien, né le 18 mars 1964. Il a pris part à 52 grands prix, inscrivant six points, entre 1986 et 1992.

Le 4 juin a lieu à Phoenix, en pleine ville, le Grand Prix des États-Unis, cinquième manche de la saison 1989. Comme lors de chaque grand-prix disputé dans la fin des années 80, les favoris désignés sont les équipiers et adversaires de chez McLaren, Prost et Senna. Mais ce jour là, un jeune pilote italien va faire parler de lui…

caffi.jpg

En effet, Alex Caffi est en pleine confiance pour ce grand prix. Deux courses plus tôt, il a récolté les premiers points de sa carrière, à Monaco. Et aujourd’hui, encore sur un circuit urbain, il s’est qualifié sixième, ce qui constitue sa meilleure performance (améliorée plus tard, en Hongrie, avec une troisième place). En bref, tout s’annonce bien pour le jeune Italien et sa modeste Dallara ! Et cela se confirme en course puisque, dès le départ, Caffi prend l’avantage sur la Brabham de Brundle, et le voilà cinquième. Le pilote anglais tente bien une manœuvre à la fin du premier tour, mais en vain. Caffi passe même quatrième dès le troisième tour, suite à la sortie de Nannini, qui occupait la dernière place du podium.
Mais il reste sous la menace des Brabham, et c’est finalement Modena, coéquipier de Brundle, qui prend l’avantage sur l’Italien, au cinquième tour. Brundle devant contenir Berger, Caffi prend une petite distance d’avance sur ses poursuivants, et s’installe donc tranquillement dans les points. Mieux, il revient sur Modena et, au vingt-cinquième tour il lui rend la monnaie de sa pièce, en récupérant la quatrième place. Il monte ensuite sur le podium grâce à l’abandon de Mansell, au trentième tour. Les deux Brabham le poursuivant ayant tour à tour des problèmes de freins les obligeant à abandonner, Caffi est alors confortablement installé sur le podium. Loin des McLaren, certes, mais loin devant la Ferrari de Berger. Et le rêve continue pour Caffi car peu après la mi-course, au trente-troisième tour, c’est au tour de Senna d’être victime d’un problème. Obligé de passer par les stands, le Brésilien abandonnera quelques tours plus tard. Caffi est alors second, plus de quarante secondes derrière Prost, et avec dix secondess de marge sur Berger.
Cependant, il doit effectuer un passage par les stands au quarantième tour, qui le relègue en cinquième position, à tente secondes de Berger. Mais chaussé de pneus neufs, il revient très fort sur les trois hommes l’ayant dépassé suite à son arrêt. Jusqu’au cinquante-deuxième tour… En effet, Caffi va prendre un tour d’avance à son équipier Andrea De Cesaris. Mais son compatriote lui ferme la porte, et Caffi fonce dans le mur ! C’est l’abandon pour le jeune Italien, qui était pourtant parti pour un excellent résultat.

Plus tard dans la saison, Caffi inscrira un point, au Canada, mais ne sera plus jamais en mesure de se battre pour le podium. Pire, il ne prendra que deux autres points dans sa carrière, achevée dans l’anonymat en 1992.

Le classement final de la course

        Grille Tours Retard Points
1 A. Prost McLaren 2 75 2:01:33.133 9
2 R. Patrese Williams 14 75 +39.7 6
3 E. Cheever Arrows 17 75 +43.2 4
4 C. Danner Rial 26 74 +1 tour 3
5 J. Herbert Benetton 25 74 +1 tour 2
6 T. Bousten Williams 16 74 +1 tour 1
7 G. Tarquini AGS 24 73 +2 tours  
8 A. de Cesaris Dallara 13 70 +5 tours  
9 J. Palmer Tyrrell 21 69 +6 tours  
Abd. G. Berger Ferrari 8 61    
Abd. A. Caffi Dallara 6 52    
Abd. N. Piquet Lotus 22 52    
Abd. S. Johansson Onyx 19 50    
Abd. L. Perez-Sala Minardi 20 46    
Abd. A. Senna McLaren 1 44    
Abd. M. Brundle Brabham 5 43    
Abd. S. Modena Brabham 7 37    
Abd. N. Mansell Ferrari 4 31    
Abd. P. Martini Minardi 15 26    
Abd. S. Nakajima Lotus 23 24    
Abd. I. Capelli March 11 22    
Abd. M. Gugelmin March 18 20    
Abd. M. Alboreto Tyrrell 9 17    
Abd. A. Nannini Benetton 3 10    
Abd. D. Warwick Arrows 10 7    
Abd. P. Alliot Lola 12 3    
NQ O. Grouillard Ligier        
NQ R. Moreno Coloni        
NQ R. Arnoux Ligier        
NQ Y. Dalmas Lola        
NPQ P. Ghinzani Osella        
NPQ P.-H. Raphanel Coloni        
NPQ G. Foitek Euro Brun        
NPQ N. Larini Osella        
NPQ J. Winkelhock AGS        
NPQ V. Weidler Rial        
NPQ A. Suzuki Zakspeed        
NPQ B. Schneider Zakspeed        
NPQ B. Gachot Onyx        

MTC : Ayrton Senna (McLaren) : 1:33.969 (Tour 38)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×