Le jour où… Giancarlo Fisichella a gagné une course cinq jours après l’avoir achevée

Né le 14 janvier 1973, Giancarlo Fisichella est un pilote italien. Entre 1996 et 2009, il a pris le départ de deux cent vingt-neuf courses, parmi lesquelles trois victoires et dix-neuf podiums, pour un total de deux cent soixante-quinze points.

Le 6 avril 2003 eut lieu à Interlagos le Grand Prix du Brésil, troisième manche de la saison. Le régional de l’étape, Barrichello, partit en pole-position, devant la McLaren de Coulthard, la Jaguar de Webber et l’autre McLaren de Räikkönen. Quintuple champion en titre, Michael Schumacher n’était lui que septième, juste devant la Jordan de Fisichella.

En raison des conditions diluviennes, le départ fut donné sous le régime de la voiture de sécurité et sitôt celle-ci partie, moult bouleversements survinrent. Coulthard prit la tête à Barrichello, Webber rentra dans le rang, Alonso entama sa remontée. Par ailleurs, de nombreux tours ayant été accomplis derrière la voiture de sécurité, certains pilotes décidèrent de tenter une stratégie à un seul arrêt.
Ce fut notamment le cas de Fisichella, qui ravitailla tôt en espérant ne plus avoir à passer par les stands. Repoussé loin dans la hiérarchie, il put compter sur les nombreux incidents pour remonter. Grâce à son arrêt anticipé, le pilote italien put aussi prendre l’avantage sur ses adversaires directs : au quarante-sixième tour, il était quatrième, et onze pilotes restaient en course. Toutefois, il n’était pas sûr d’avoir assez d’essence pour rallier l’arrivée…
Un tour plus tard, Barrichello, revenu en tête, abandonna, laissant la tête du grand-prix à Coulthard ; Räikkönen et Fisichella complétaient alors le podium. Cinq boucles plus tard, l’Écossais accomplit son second ravitaillement, dont il ressortit quatrième. En tête, Räikkönen commit alors une petite erreur, et Fisichella prit le commandement de la course : il boucla en tête le cinquante-quatrième tour de la course.

fisico-devant-raikko.jpgSource : new.bbc.co.uk

Juste à ce moment, Webber perdit le contrôle de sa Jaguar, et alla heurter le mur. Arrivé à pleine vitesse sur le lieu de l’accident, Alonso ne put éviter une roue de l’Australien, et percuta le pneu errant. Devant la gravité de la blessure du pilote Renault, le drapeau rouge fut déployé et la course stoppée.
S’ensuivit alors un imbroglio pour déterminer le vainqueur de la course. Le règlement stipule qu’en cas de drapeau rouge, le classement du grand prix est celui un tour avant l’arrêt de la course. Webber ayant abandonné au cinquante-quatrième tour, il aurait fallu prendre le classement du cinquante-troisième tour, à savoir Räikkönen devant Fisichella. C’est ce qui fut fait, et le Finlandais fut donné vainqueur, devant l’Italien.
Seulement, Jordan parvint à prouver qu’au moment du drapeau rouge, Fisichella avait achevé un cinquante-cinquième tour, et donc qu’il aurait fallu prendre le classement à l’issue du cinquante-quatrième tour. La FIA déclara recevable l’argumentation de Jordan, et, le 11 avril 2003, soit cinq jours après le grand-prix, Fisichella fut déclaré vainqueur. Räikkönen lui remit la coupe du vainqueur au cours du week-end de grand-prix suivant, à Imola.

fisico-raikko.jpgSource : femin-f1.com

Première victoire de Fisichella, celle-ci est sûrement la plus heureuse : en plus de l’incertitude régnant quant à sa capacité à finir la course sans ravitailler, le pilote italien a eu très chaud : juste après le drapeau rouge, sa voiture prit feu alors qu’il rentrait dans son stand !

Deux ans plus tard, Fisichella rejoignit Renault, où il remporta deux autres courses et obtint ses meilleurs résultats, même s’il souffrit de la comparaison avec Alonso. Il alla ensuite chez Force India, avant de finir sa carrière chez Ferrari, disputant cinq courses en remplacement de Badoer, en 2009.

Le classement final de la course

        Grille Tours Retard Points
1 G. Fisichella Jordan 8 54 1:31:18.2 10
2 K. Räikkönen McLaren 4 54 +0.9 8
3* F. Alonso Renault 10 54 +6.3 6
4 D. Coulthard McLaren 2 54 +8.1 5
5 H.-H. Frentzen Sauber 14 54 +8.6 4
6 J. Villeneuve BAR 13 54 +16.1 3
7 R. Schumacher Williams 6 54 +38.5 2
8 J. Trulli Renault 5 54 +46.0 1
9* M. Webber Jaguar 3 53 +1 tour  
10 C. da Matta Toyota 18 53 +1 tour  
Abd. R. Barrichello Ferrari 1 47    
Abd. J. Button BAR 11 33    
Abd. J. Verstappen Minardi 19 31    
Abd. M. Schumacher Ferrari 7 27    
Abd. J.-P. Montoya Williams 9 25    
Abd. A. Pizzonia Jaguar 17 25    
Abd. O. Panis Toyota 15 18    
Abd. R. Firman Jordan 16 18    
Abd. J. Wilson Minardi 20 16    
Abd. N. Heidfeld Sauber 12 8    

MTC : Rubens Barrichello (Ferrari) : 1:22.032 (Tour 46)

* Pilote classé bien que n'ayant pas franchi la ligne d'arrivée

Commentaires (1)

1. i2c 15/02/2013

C'est énorme cette histoire! Surtout de se dire qu'il a pris feu en rentrant aux stands......
J'adore les anecdotes!

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×